Bad Wolf - Doctor Who RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retrouvailles.. [Gemma]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Retrouvailles.. [Gemma]   Jeu 12 Nov - 16:28

    Samedi matin. Elizabeth était en congé et elle s’était couchée la veille avec la ferme intention de bien dormir le lendemain matin. Mais c’était peine perdue, elle avait parfois l’impression que les gens se liguaient contre elle pour l’empêcher de dormir quand elle ne travaillait pas. Ce fut donc en grognant et en râlant qu’elle sortit de son lit, sortit de sa chambre et arriva dans le salon pour décrocher le téléphone fixe. Tandis qu’elle se maudissait de ne pas avoir installé le téléphone sur sa table de chevet, elle répondit d’une voix endormit, se retenant de bailler bruyamment :

    - Allo ?

    Quand elle reconnut la voix à l’autre bout du fil, elle sentit un léger électrochoc qui parcourut tout son corps et la réveilla subitement. Elle prit soudainement une position légèrement plus tendue, et semblait déjà moins sur le point de s’étaler dans le canapé pour se rendormir. Quelle que soit la personne qui l’avait appelé, sa voix avait au moins le don de la réveiller. Elle ne fit plus qu’acquiescer pendant les quelques instants que durèrent la conversation téléphonique après et une fois qu’elle eut raccroché, son visage ne laissait plus transparaître aucune sorte de fatigue, ou du moins, pas physique, mais plutôt morale. Elle retourna dans sa chambre, prit sa montre sur sa table de chevet et regarda l’heure. 9h26. Elle soupira et alla prendre une douche avant de s’habiller. Elle savait qu’elle n’avait pas le choix, son père avait beau n’avoir jamais passé beaucoup de temps avec sa fille, elle devait au moins lui accorder le mérite de savoir la manipuler assez facilement. Il avait suffit qu’il l’appelle et qu’il lui annonce une chose pour qu’elle accepte de déjeuner avec lui ce midi là.

    Quand elle fut prête à partir, une heure s’était déjà écoulée. Elle prit sa montre au passage, son sac et sortit de son appartement. Elle sentit un léger vent frais lui fouetter le visage, s’arrêtant quelques secondes pour voir les feuilles orangées des arbres qui tombaient sur les trottoirs de Londres en tourbillonnant. Elle alluma une cigarette et après avoir soupiré de nouveau, elle se dirigea en marchant vers la bouche de métro la plus proche. En effet, Elizabeth, même si elle avait été élevée par des parents riches qui avaient essayé de lui inculquer le goût du luxe, avait toujours aimé se considérer comme une personne normale, tout du moins, au niveau financier. Elle avait toujours détesté être dépendante financièrement de son père et elle avait gardé cette habitude de ne pas dépenser à l’excès. En tout cas, elle se dirigeait désormais vers le centre ville de Londres, sachant pertinemment qu’il ne valait mieux pas faire attendre son père. Elle sortit du métro peu après onze heures et se dirigea en marchant vers le restaurant où son père lui avait donné rendez-vous. Un petit quart d’heure après elle y était, pile à l’heure, mais par réflexe, sachant que son père qui était très ponctuel serait là d’ici quelques instants, elle alluma de nouveau une cigarette et la porta à sa bouche au moment où elle vit la voiture de fonction de son père tourner au coin de la rue. Elle ne put réprimer un léger sourire en se disant qu’elle avait eut un timing assez parfait. La longue voiture noire se gara à quelques mètres de Lizzie, qui regarda son père en descendre tout en continuant à fumer calmement.


    - Tu fumes encore ? Tu sais bien que l’odeur m’insupporte.. !

    Bonjour au fait papa. Ravie de te voir aussi. En tout cas, Lizzie ne put empêcher un léger sourire malicieux de se former aux coins de ses lèvres quand elle repensa que justement, elle savait pertinemment que son père détestait l’odeur de ses cigarettes. Elle prit tout son temps pour la finir et avant qu’elle n’en ait eut le temps pour rejoindre son père à l’intérieur, une autre voiture qui lui était familière aussi se gara devant le restaurant. Un nouveau sourire, plus sincère cette fois-ci, se forma sur les lèvres de la jeune femme. Pendant un moment elle avait eut peur d’avoir à passer du temps seule avec son père.. Mais jamais elle ne serait venue si elle n’avait pas sut qu’une ancienne amie serait là à ce déjeuner, son père aussi le savait pertinemment d’ailleurs, puisqu’il s’était empressé de lui préciser le matin même, afin d’être sur qu’elle ne refuse pas.

    En tout cas la portière de la nouvelle voiture arrivée s'ouvrit et une jeune femme qui devait avoir à peu près le même âge qu'Elizabeth en sortit. Lizzie resta sur place, finissant sa cigarette avant de l'écraser par-terre, attendant que son amie vienne la saluer. Elle n'avait jamais été du genre très effusion sentimentale en public, mais son sourire disait assez bien qu'elle était sincèrement contente de la revoir. Après tout, ça fait quelques temps que les deux jeunes femmes ne s'étaient pas revus.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles.. [Gemma]   Lun 16 Nov - 17:18



    Le samedi, c’était jour de repos… pour beaucoup. Sauf que pour Gemma, le repos c’était tous les jours, vu quelle cherchait un travail. Quoi que, passer sa vie dans les rues à chercher un magasin de vêtements qui embauché devenait vite un travail difficile vu la rareté des enseignes qui cherchait quelqu’un. Et pourtant, il fallait bien que la demoiselle cherche un travail, ses économie ne la ferait pas tenir toute la vie, et pas question d’aller chercher des vivres chez papa et maman, pour qu’ils lancent à la figure de la jeune fille avec un sourire chaleureux un « on te l’avait bien dit que tu n’arriverais pas à survivre dans cette jungle ». Il n’en était pas question.

    Mais aujourd’hui, l’envie d’aller chercher du boulot n’y était pas. La veille elle avait reçu un texto de sa mère, qui d’ailleurs venait à peine de comprendre l’utilité d’un portable, lui disant de passer à la maison demain –donc aujourd’hui…- dès la première heure. Ce ne fut sans grande joie qu’elle le fit, s’attendant à se prendre une nouvelle fois une dispute avec ses parents. Mais, elle était tout de même confiante, elle ne savait pourquoi. Ainsi, elle fut à 8 heures 30 devant la maison familiale, la main sur le bouton de l’interphone. Personne ne prit la peine de décrocher le téléphone conducteur ou même de lui crier quelque chose. Ce fut donc elle qui osa la voix au risque de réveiller les voisins qui aimaient trainer au lit.

    « Madame Lisa Meredith Blow et monsieur Keith Gilbert Blow sont demandés par leur fille Gemma Alisa Blow !!! »

    Elle reprit sont souffle et attendit que quelqu’un vienne lui répondre. Rien. Elle passa la main derrière les barreaux du portail et après un ou deux petits coups de poings bien placés, il s’ouvrit. Elle courra presque, en rogne et se dirigea vers la porte arrière, en traversant le jardin. Par le carreau, elle vit sa mère en robe de chambre assise tranquillement à prendre son petit déjeuné. Gemma toqua à la porte, et sa mère vint lui ouvrir en trainant les pieds sur le sol écarlate de la cuisine. La porte une fois entrouverte, elle retourna à son café sans un regard ni un mot envers sa fille. La jeune femme pris l’initiative de s’assoir et attendit que sa mère lui dise la raison pour laquelle elle devait lui parler. Elle ne le fit pas, Gemma commençant à légèrement à perdre patiente.

    C’est alors que son téléphone vibra en émettant la dernière chanson de Muse en sonnerie. Elle décrocha, n’ayant même pas le temps de saluer la personne qui lui parlait qu’on lui lança aux oreilles dans un seul souffle :

    « Bonjour Mademoiselle Blow, je suis désolé de vous déranger si tôt mais, j’aimerai que vous soyez présente à ma table, ce midi. Elizabeth sera elle aussi à ce déjeuné, et comme je sais que vous vous entendez fort bien, j’ai pensé que cela vous intéresserait de nous conviez de votre présence.
    - Bien sur oui, ce sera avec plaisir…
    - Merci, rendez-vous donc à l’heure du déjeuné au restaurant du coin de la grande rue. »


    Il raccrocha, Gemma mettant son portable dans sa poche et sa mère sortant de sa rêverie, lui faisant encore un long discours. La jeune femme n’écoutait pas, et ne garda que le principal du monologue maternel : La jolie blonde irait à ce repas avec le chauffeur de la famille car la maison avait était – encore – cambriolée il y a 3 jours. Elle ne pu qu’acquiescer, même si ce n’était pas s’incère. Elle resta donc là jusqu’à leur du déjeuné, montant ensuite dans la voiture noire de sa mère qui, malgré qu’elle ait passé un temps inimaginable dans le garage au milieu de la poussière, était brillante. Le moteur gronda dès que la portière arrière où se trouvait Gemma se ferma et à une vitesse effrayante, la voiture partie dans les rues de Londres, il ne fut donc que quelques minutes pour arriver à destination. A travers les vitres noires, pendant que la luxueuse voiture s’arrêtait, la blonde vit Lizzie portant une cigarette à sa bouche. C’est son père qui ne devait pas être ravi d’un tel comportement… mais elle était majeure et pouvait faire ce qu’elle voulait, et ce n’était pas Gemma de juger si fumer ou non était bien pour la santé de son amie.

    La portière claqua derrière elle, le chauffeur étant sortie de sa voiture pour lui ouvrir tel un gentleman. C’était surtout qu’il était payé pour mais bon… Passons. Gemma se retrouva donc sur le trottoir, fasse à son amie et au restaurant. En parlant du restaurant, le père de Lizzie ne l’avait pas choisie par hasard : en regardant seulement l’extérieur, on pouvait voir que l’endroit était très luxueux. Du Monsieur Lefroy tout craché… Elle se tourna vers son amie et la salua, moindre des politesses tout de même.

    « Hey, Lizzie ! Ca faisait longtemps… Et je vois que ton père est toujours le même, il ne fait jamais les choses à moitié dans son genre. »

    Elle émit un petit rire moqueur en pensant à Monsieur Lefroy, et à la manière donc Elizabeth l’adorait… c’était encore plus pire que Gemma et ses parents. Toutes les deux s’étaient bien trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles.. [Gemma]   Lun 16 Nov - 22:58

    Elizabeth attendait toujours que d’autres personnes sortent de la voiture qui avait déjà amené Gemma, l’une de ses meilleures amies, continuant de prendre des bouffées de sa cigarette. Mais personne d’autre ne sortit de la fameuse voiture et Elizabeth haussa légèrement les sourcils. Elle était assez surprise que son père n’ait pas invité toute la famille de Gemma, ça ne lui ressemblait pas. Il devait avoir quelque chose à lui demander pour essayer de la mettre ainsi de bonne humeur. Le défaut dans son plan, c’est que Lizzie avait une fâcheuse tendance à voir très clair dans son jeu et à se braquer dés qu’elle voyait qu’il essayait de la manipuler, d’une façon ou d’une autre, alors s’il avait quelque chose de délicat à lui demander, Elizabeth avait déjà décidé de la réponse qu’elle allait fournir. Non, simple et catégorique. Eh oui, Lizzie pouvait être légèrement butée de temps à autre, mais légèrement seulement alors ça allait.

    « Hey, Lizzie ! Ca faisait longtemps… Et je vois que ton père est toujours le même, il ne fait jamais les choses à moitié dans son genre. »

    Lizzie partagea le rire légèrement moqueur de son amie avant de finir sa cigarette et de l’écraser par-terre. Elle se dirigea ensuite vers elle et lui fit la bise en souriant. Cela faisait tellement longtemps qu’elle ne l’avait pas revu, et elle lui avait tellement manqué, qu’elle avait peut-être un peu trop montré son affection pour Gemma. Mais bon, s’il y avait bien une personne à qui elle ne cachait presque jamais rien, c’était à elle. De toute façon, il aurait été bien inutile de nier quoique ce soit, Gemma connaissait plus ou moins toute son histoire, depuis les aventures de son père jusqu’à la mort de.. Enfin bon, vous avez tous bien compris. Et puis, Gemma avait cette immense qualité de ne jamais juger Lizzie, ou en tout cas de ne jamais essayer de la sermonner, ce que Elizabeth appréciait d’ailleurs grandement chez son amie. En même temps, elle détestait tellement qu’on lui dise ce qu’elle devait faire... Et pourtant, Gemma en avait eut des occasions de lui reprocher la façon dont elle avait décidé de vivre sa vie, mais elle ne l’avait jamais fait, et Lizzie l’appréciait encore plus pour cette qualité.

    - Hey ! Oui enfin je ne m’attendais pas sincèrement à autre chose de sa part..

    Cette fois-ci elle ne sourit pas et se contenta de soupirer lourdement. Enfin, elle releva la tête, lança un sourire d’encouragement à son amie, l’air de dire « courage on survivra » et se dirigea à l’intérieur du restaurant, Gemma sur ses talons. Elle se fit presque instantanément abordée par l’un des serveurs qui lui désigna inutilement la table où son père les attendait. Elle faillit lui répliquer qu’elle avait des yeux et savait s’en servir mais elle n’en fit rien, consciente que ce serveur ne faisait que son boulot et qu’il n’avait pas à subir la rancœur que Lizzie éprouvait à l’égard de son père. Elle ravala donc la réplique qui lui brûlait la langue et se contenta d’un remerciement poli avant de se diriger vers la table où son père s’était assis. Il se leva pour aider Gemma à s’asseoir, charmant, comme toujours, enfin surtout lorsqu’on ne le connaissait pas. Elizabeth réprima une grimace avant de s’asseoir à son tour, Gemma à sa gauche et son père à sa droite autour d’une table circulaire. Histoire de lancer la conversation et d’éviter de trop faire ressentir l’animosité déjà assez palpable dans l’air, Elizabeth se tourna vers son père et lui demanda :

    - Tout va bien au moins ? Pour que tu en viennes à m’appeler, je me suis posée des questions en arrivant ici..

    Bon je vous l’accorde, pour détendre l’atmosphère Elizabeth était très très loin d’être douée et elle lança un léger regard d’excuse à son amie, se rendant bien compte que la situation allait être loin d’être évidente pour elle. Enfin heureusement, son père avait beau posséder énormément de défauts, il avait au moins une qualité, il ne se laissait jamais prendre au dépourvu et avait toujours quelque chose d’approprié à répondre. C’était parfois très agaçant, mais ce jour-là, cela se révèlerait surement assez commode.

    Tout va bien rassure-toi. Et toi Gemma comment vas-tu depuis le temps ? J’espère que tes parents vont bien aussi.

    Dit-il en se tournant vers Gemma. Elizabeth la regarda à son tour en se demandant comment elle allait réagir. Enfin une chose était sure, son père avait quelque chose de sérieux à lui demander et elle ne savait pas ce que c’était, mais elle n’apprécierait surement pas.. Les rares fois où son père avait décroché son téléphone dans un autre but que d’appeler son bureau, et où il avait appelé sa fille unique, cette dernière avait toujours été amenée à le regretter, d’une façon ou d’une autre. Mais le pire, c’était qu’il ne semblait même pas s’en rendre compte, alors que c’était si évident qu’il ne faisait plus désormais que se servir d’Elizabeth et l’appelait quand il avait besoin d’elle. Enfin, Lizzie n’allait pas se plaindre, moins elle voyait son père, mieux elle se portait. Mais elle était désolée que ses retrouvailles avec Gemma se passent en présence de son père, surtout que ça risquait d’être assez inconfortable comme situation pour cette dernière..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles.. [Gemma]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles.. [Gemma]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Malley, Gemma] La Déclaration, l'histoire d'Anna
» Gemma
» Arios et Chaos - les retrouvailles
» "La Déclaration", Gemma Malley
» 2x03 - School Reunion (L'École des retrouvailles)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bad Wolf - Doctor Who RPG :: Voyage à bord du Tardis [RPG] :: Londres :: Centre ville-
Sauter vers: